Quand une accréditation chasse une habilitation

J’étais responsable à Lyon d’une licence professionnelle. A ce titre, j’ai eu le privilège, que dis-je, l’incommensurable plaisir de monter deux dossiers de demande d’habilitation pour cette formation. Je pensais avoir échappé à tout ça avec mon passage de l’autre côté de la frontière. C’était sans compter la procédure d’accréditation du master en information documentaire de la HEG Genève qui vient de débuter. En tant que coordinatrice des études, me voilà donc dans le comité de projet chargé de produire le rapport d’auto-évaluation afférent et d’organiser la visite du comité d’experts qui nous évaluera. Pour les hautes écoles suisses, cette procédure est effectuée selon les lignes directrices et les standards de l’OAQ, Organe d’accréditation et d’assurance qualité. Mais positivons : cela me permettra de mieux connaître mon école et le système helvétique.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.