Vous reprendrez bien un peu de ePub ?

On peut apprécier la gastronomie sans être soi-même un grand cuisinier ou connaître par cœur la carte des desserts sans n’avoir jamais monté une crème chantilly. C’était mon cas en ce qui concerne les livres numériques. J’en consomme, je les apprécie et je passe même une partie de mon temps à les étudier. Pourtant, je n’avais jusqu’à présent jamais eu l’opportunité d’en créer un.
L’occasion de mettre la main à la pâte m’a été donnée avec la mise en ligne du rapport intermédiaire du projet de recherche Calliopê. La tâche était de convertir et de rendre accessible sur liseuse un rapport scientifique écrit sur un traitement de texte comprenant des tableaux, des graphiques générés depuis un tableur, des notes de bas de page et une bibliographie.

Choisir sa recette
La première étape a consisté à choisir une méthode et un logiciel. En faisant une recherche sur le Web, on constate que chacun y va de sa petite recette pour créer un ePub. Un article de Thierry Crouzet, écrivain, spécialiste des nouvelles technologies et auteur de blog, a retenu mon attention. Il propose deux techniques : enregistrer le texte en HTML depuis son traitement de texte et passer par une application « faite maison » ou recourir aux outils Calibre et Sigil pour la conversion, la mise en forme et les métadonnées. Je n’ai finalement retenu que le dernier outil qui permet de gérer tout le processus à l’aide d’un éditeur WYSIWYG.

interfaceSigil

Interface de l’éditeur Sigil

Le logiciel Sigil est très simple d’utilisation. Après avoir copié-collé le contenu de mon document, scindé le texte en parties, intégré les images et assigné des styles, le fichier ePub est prêt à être lu sur une liseuse. Travail terminé, fin de l’histoire ? Pas tout à fait !

Un camembert capricieux
L’une des hypothèses du projet de recherche Calliopê est qu’il existe une correspondance forte entre types de contenus et types de dispositifs. Les résultats de l’enquête indiquent que la liseuse ne se prête pas à la lecture de certains documents académiques, notamment ceux contenant des graphiques et images en couleurs, des plans géographiques ou des formules mathématiques.
Illustration par l’exemple : un simple graphique de type camembert de l’âge des répondants de l’enquête s’avérait illisible sur une liseuse.

J’ai donc dû retravailler la plupart des figures du rapport pour les adapter au mieux à l’écran d’une liseuse. Le résultat est critiquable d’un point de vue esthétique, mais les graphiques ont désormais le mérite d’être lisibles.

Un café, l’addition
Finalement, il est relativement simple et rapide de générer un ePub avec l’aide d’un logiciel tel que Sigil. Mais la nature de votre document ainsi que son contenu peuvent en compliquer l’opération. D’autant plus si vous avez le souci d’optimiser sa lecture aussi bien sur liseuse que sur tablette.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *