Veille sur la conférence…ou l’inverse

Légère dyslexie, inattention ou lecture trop rapide, lorsque je vois le mot veille écrit, je lis toujours vieille. De plus, la faute de frappe est facile et les quiproquos qui peuvent s’en suivre malheureux : ne jamais minimiser l’importance de la vieille professionnelle

Capture d’écran 2015-02-14 à 20.29.51Vendredi dernier, c’est donc bien une conférence sur la veille, organisée par la Division de l’information scientifique (DIS) de l’UNIGE, qui a été donnée dans les nouveaux locaux de l’IHEID à Genève. Deux invités de prestige sont intervenus dans cette conférence au titre prometteur : « innover, anticiper, se former et s’informer – la veille professionnelle aujourd’hui ».

Dans un auditorium comblé en grande partie par des bibliothécaires et quelques archivistes, Silvère Mercier, bibliothécaire et animateur du blog Bibliobsession, également très actif sur Twitter sous le pseudo de @Silvae, est revenu sur les concepts fondamentaux de la veille. Son expérience personnelle et sa pratique de la veille ont été abordés lors des échanges avec l’audience.

Dans une approche plus pratique, Ariane Rezzonico, chargée d’enseignement à la HEG de Genève, formatrice et spécialiste en veille et recherche d’information, nous a ensuite présenté différents outils. À la demande de la DIS, une partie de la présentation s’est concentrée sur les fonctionnalités proposées par Outlook. D’autres outils très pratiques ont été détaillés tels que : Teads Lab qui permet d’identifier des blogs de qualité, Inoreader pour lire les flux RSS ou encore queryfeed.net pour créer des flux à partir des réseaux sociaux. La conférence qui s’est terminée par une visite de la nouvelle bibliothèque de l’IHEID a été menée avec succès par ses deux orateurs qui ont su partager et transmettre leurs expériences de la veille professionnelle.

Pour plus de détails sur le contenu, retrouvez les tweets de la conférence compilés sur Storify par Alexandre Garcia.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *